Savoir-faire et tradition : l’art de la torréfaction du café à la rencontre du goût

café

Publié le : 16 mars 20236 mins de lecture

Du vert à un brun doré, la transformation des grains de café est un savoir-faire qui s’appuie sur la maîtrise de multiples techniques. C’est là l’art du torréfacteur. Ce métier ancestral est en effet bien plus complexe qu’il n’y paraît. La torréfaction du café, bien qu’elle ait été découverte il y a des siècles, n’a cessé d’évoluer au fil du temps. À chaque époque son innovation technologique. Un savoir-faire qui se transmet depuis des générations et qui repose sur des gestes précis, des connaissances botaniques, des méthodes de préparation et bien sûr, un palais averti. Découvrons ensemble l’histoire, les différentes techniques de torréfaction, les nuances de goût et les conseils de dégustation pour profiter pleinement de la richesse gustative du café.

Origines de l’art de la torréfaction du café

L’art de la torréfaction du café remonte à plusieurs siècles. L’histoire raconte qu’au XVe siècle, les cultivateurs de caféiers originaires d’Éthiopie, de Somalie et du Yémen ont commencé à torréfier les grains pour profiter pleinement de leurs saveurs. Cette pratique s’est répandue dans le monde et a connu des évolutions au fil des siècles. Le torréfacteur a utilisé des appareils toujours plus perfectionnés pour atteindre le point de torréfaction optimal. Il ne s’agit pas seulement de griller les grains de café, mais de les torréfier à des températures précises pour obtenir différents arômes.

Types de torréfaction du café

Torréfaction à l’air chaud

La torréfaction à l’air chaud est une technique courante en Amérique du Nord. Cette méthode permet une torréfaction uniforme des grains de café grâce à l’utilisation d’un four à air chaud. Les grains sont chauffés à une température comprise entre 190 et 220°C et sont constamment exposés à l’air chaud. Cette technique permet de contrôler la température et le temps de torréfaction pour obtenir le profil aromatique souhaité.

Torréfaction à l’air pulsé

La torréfaction à l’air pulsé utilise une combinaison d’air chaud et d’air froid pour torréfier les grains de café. Cette méthode permet d’obtenir une torréfaction uniforme et rapide. Les grains sont chauffés à une température comprise entre 200 et 250°C et sont soumis à des pulsations d’air chaud et d’air froid. Cette technique est souvent utilisée dans les petits torréfacteurs artisanaux.

Torréfaction à la flamme

La torréfaction à la flamme est une méthode traditionnelle de torréfaction. Elle consiste à utiliser une flamme nue pour chauffer les grains de café. Cette méthode est utilisée dans les torréfacteurs de café traditionnels dans lesquels les grains sont torréfiés sur des tambours qui tournent au-dessus d’une flamme. Cette méthode donne au café un goût unique et complexe, mais peut-être difficile à maîtriser en raison de la grande variation de température que la flamme peut produire.

Nuances de goût selon les méthodes de torréfaction

Le degré de torréfaction influe sur le goût du café. Plus le café est torréfié, plus il perd sa saveur originale et plus il devient amer. En fonction de la méthode de torréfaction, le profil aromatique du café sera différent. La torréfaction à l’air chaud permet d’obtenir un café fruité et acidulé, tandis que la torréfaction à l’air pulsé donne des arômes plus complexes. La torréfaction à la flamme donne un café plus robuste et corsé, avec des notes grillées et chocolatées.

Choix des grains de café pour une torréfaction réussie

Le choix des grains de café est important pour une torréfaction réussie. Les grains doivent être de la plus haute qualité possible. Il est important de connaître les origines du café, le pays d’origine, la technique de culture et les pratiques éco-responsables utilisées pour assurer un café de qualité supérieure. Les grains doivent être choisis en fonction de leur goût, de leur taille, de leur couleur et de leur densité. Tout cela est considéré pour obtenir un café aux arômes exceptionnels.

Dégustation du café torréfié : un art en soi

La dégustation du café torréfié est un art en soi. Il est important de respecter le processus de dégustation pour découvrir les notes aromatiques subtiles du café. La dégustation se fait en plusieurs étapes, en commençant par l’observation, la tasse et enfin la dégustation elle-même. Il est important de noter les arômes, la saveur, l’acidité et la texture. La connaissance de ces critères permet de mieux apprécier le café et d’en savourer tous les arômes.

  • Observer : remarquez et examinez l’apparence des grains de café. regardez la couleur, la taille et la forme des grains de café.
  • Tasser : évaluez la torréfaction en tassant les grains de café dans une machine à expresso et en observant la couleur de la crème formée.
  • Déguster : goûtez le café et notez les arômes, la saveur, l’acidité et la texture.

Plan du site